Please select a language

Le Château de Fontainebleau a hébergé le Pape Pie VII deux fois. La première fois en tant qu’hôte quand il se déplaça pour le sacre de Napoléon en 1804, puis en tant que prisonnier entre 1812 et 1814. De 1796 à 1814, Rome et Paris étaient brouillés et se livraient un combat acharné sur le plan iconographique.

Fontainebleau est à cet égard l’un des lieux qui incarne le mieux les relations tumultueuses entre Rome et Paris, dont l’une des expressions est la « guerre d’image » que se livrent les deux puissances, de 1796 à 1814.

L’exposition s’est tenue dans l’appartement du Pape et dans la salle de la Belle Cheminée du château. Elle incluait environ 130 œuvres, parmi lesquelles des acquisitions inédites, ainsi que des prêts exceptionnels des musées du Vatican ou de la Sacristie pontificale. La plupart des œuvres témoignent d’histoires qui vont au-delà de leur création artistique, vu que la collection intègre des cadeaux diplomatiques, des œuvres d’art volées et de la propagande française officielle.

Crown Fine Art a assuré la coordination de l’emballage, de la collection, de la livraison et de la mise en place de toutes les œuvres d’art depuis le Louvre, le musée du Vatican, le Musée National de Rome et en provenance de célèbre collectionneurs privés.

Contact an expert